Lancement : 10 mars 2015 | Mise à jour : 11 sept. 2018

Quelles étaient les habitudes d'achat en ligne des adultes québécois en 2015?

Indice du commerce électronique au Québec - 2014-2015
Mots-clés

Pour réaliser l’édition 2014-2015 de cette enquête, le CEFRIO a interrogé chaque mois (de mars 2014 à décembre 2014), 500 adultes de 18 ans et plus ayant réalisé au moins un achat sur Internet au cours du mois précédant chaque collecte.

Les résultats de l’enquête présentent le détail de 9 102 achats en ligne de produits et services appartenant à 12 catégories, réalisés par 5 000 adultes sur 1 373 sites Web.

Pour chaque achat complété, le CEFRIO a analysé : 

  • Les montants dépensés en ligne par transaction et par produit ou service;
  • Les autres frais chargés (taxes, livraison, douanes);
  • Les sites d’achat utilisés;
  • Le cheminement vers ces sites;
  • Les facteurs ayant contribué à l’achat;
  • Les comportements (retour de produits, abandon d’un panier d’achat, achat hors Québec);
  • Les modes de livraison et de paiement et la satisfaction de l’acheteur.

Les résultats ont été pondérés selon l’âge, le sexe, la région et la langue du répondant.

L'Indice du commerce électronique au Québec analyse les achats en ligne des produits provenant de 12 grandes catégories :

  • Voyages et transport,
  • musique, films et jeux vidéo,
  • vêtements, chaussures, bijoux et accessoires,
  • spectacles, sorties et restaurant,
  • livres, revues et journaux,
  • alimentation, santé et beauté,
  • sport (équipements et abonnements),
  • automobile et motorisés,
  • électronique,
  • logiciel et application mobile,
  • décoration et maison,
  • animaux et soins pour animaux.

Téléchargez la synthèse des résultats

Indice du commerce électronique au Québec 2014-2015 - Synthèse des résultats

Analyse détaillée de tous les achats en ligne parmi plus de 100 produits et services regroupés en 12 catégories d’achats.

Faits saillants de l'enquête

Les résultats de l’ICEQ ont été rendus publics ce matin lors du Sommet du commerce de détail HOP. Organisé par le Conseil québécois du commerce de détail les 10 et 11 mars au Palais des congrès de Montréal, cet événement annuel est le plus important du secteur du commerce de détail au Québec et accueille plus de 1 000 participants.

Il en ressort que le commerce électronique est bien ancré dans les habitudes en ligne des adultes québécois. Les résultats de l’enquête Indice du commerce électronique au Québec (ICEQ) sur les habitudes d’achat en ligne des Québécois que dévoile aujourd’hui le CEFRIO démontrent que près d’un adulte québécois sur deux (49 %) a acheté en ligne au cours de la dernière année – 31 % au cours du mois précédent l’enquête – pour des dépenses en ligne mensuelle moyenne de 295 $ par cyberacheteur, soit 318 $ par les hommes et de 267 $ par les femmes. Tout comme c’était le cas lors de l’édition 2012-2013 de l’enquête, la grande majorité des achats en ligne ont été effectués sur des sites hors-Québec : seulement 25 % des dollars dépensés pour des achats en ligne l’ont été sur des sites québécois, comparativement à 10 % sur des sites canadiens et 48 % sur des sites américains. 

Les Québécois sont nombreux à acheter en ligne et ils achètent une multitude de produits et services. Mais ils réalisent encore les trois quarts de leurs achats sur des sites hors-Québec. Un enjeu majeur pour les commerçants d’ici que nous avions déjà constaté en octobre 2013 et qui n’a malheureusement pas évolué.


Jacqueline Dubé, présidente-directrice générale, CEFRIO

Forte croissance des achats mobiles

Si les achats effectués depuis un appareil mobile ne comptaient que pour 8 % des transactions analysées en 2012-2013, ils représentent 21 % des transactions réalisées en ligne en 2014-2015. De ce nombre, la tablette compte pour 15 % des achats analysés et le téléphone intelligent, 6 %. L’ordinateur portable (40 %) et l’ordinateur de table (39 %) demeurent les plateformes les plus utilisées par les cyberacheteurs québécois, bien qu’ils aient été utilisés collectivement pour réaliser 10 % moins de transactions qu’en 2012-2013.

Catégories les plus populaires

L’enquête ICEQ a regroupé en 12 catégories de produits et services les achats en ligne réalisés par les adultes sondés. Sur la base du nombre d’acheteurs dans chacune de ces 12 catégorie, les trois catégories les plus populaires sont la mode (31 % des cyberacheteurs interrogés ont acheté au moins un article de la catégorie mode et accessoires au cours du mois précédant l’enquête), l’électronique (23 %) ainsi que les catégories musique, films et jeux vidéo de même que livres, revues et journaux qui compte chacune 17 % des acheteurs. Suit ensuite la catégorie des articles de décoration et de maison (14 %) et enfin les voyages et le transport (10 %).

Sites les plus utilisés

Les résultats de l’enquête permettent d’identifier les sites les plus utilisés par les cyberacheteurs québécois. Le tableau ci-dessous présente les trois premières positions pour chacune des six catégories de produits et services les plus achetés en ligne (en pourcentage du montant total dépensé dans la catégorie). Le palmarès identifie également les sites québécois.

Achat au Québec

’origine géographique des sites sur lesquels sont réalisées les transactions en ligne varie grandement d’une catégorie de produits et services à l’autre. Ainsi, dans le secteur des spectacles, sorties et restaurants, 72 % de la valeur des transactions sondées a été réalisée sur des sites québécois. À l’autre extrême se trouve l’électronique, où seuls 2 % des achats en ligne ont été réalisés sur des sites québécois. Parmi les catégories comptant la plus haute proportion d’achat au Québec (en montant dépensé dans la catégorie) se trouvent les voyages et transport (36 %), les livres, revues et journaux (31 %) la catégorie alimentation, santé et beauté (23 %) et la mode (22 %). 

Trop peu d’entreprises québécoises vendent en ligne. Afin d’explorer en profondeur cette situation, nous réaliserons prochainement un volet additionnel à l’enquête ICEQ, portant sur la pratique – ou non – du commerce électronique par les entreprises, sur les facteurs de succès et sur son impact sur la performance organisationnelle entre autres. Les résultats seront publiés en juin et jetteront un nouvel éclairage sur la situation.


Jacqueline Dubé, présidente-directrice générale, CEFRIO

Le furetage en magasin encore marginal au Québec

Phénomène relativement nouveau dans l’univers du commerce de détail, le furetage en magasin ou « showrooming » est une pratique qui consiste à se rendre physiquement en magasin pour examiner un produit, puis à fureter sur Internet dans le but de trouver et d'acheter en ligne le même produit à moindre coût. La pratique du furetage en magasin demeure marginale au Québec, n’ayant été pratiquée que pour 10 % des achats sondés lors de l’enquête.

Jacqueline Dubé, présidente-directrice générale du CEFRIO présente les résultats de l'Indice du commerce électronique au Québec 2014-2015 lors du Sommet HOP le commerce de détail le 10 mars 2015.

À propos de l’Indice du commerce électronique au Québec

L’Indice du commerce électronique au Québec (ICEQ) 2014-2015 a été réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, du Mouvement des caisses Desjardins, de Metro et de Tink

Pour réaliser l’enquête ICEQ 2014-2015, le CEFRIO a interrogé chaque mois, de mars 2014 à décembre 2014, 500 adultes de 18 ans et plus ayant réalisé au moins un achat sur Internet au cours du mois précédant chaque collecte. Sur les 10 mois de la collecte, les résultats de l’enquête présentent le détail de 9 102 achats en ligne de produits et services appartenant à 12 catégories, réalisés par 5 000 adultes sur 1 373 sites Web. Pour chaque achat complété, ont été analysés les montants dépensés en ligne par transaction et par produit ou service, les autres frais chargés (taxes, livraison, douanes), les sites d’achat utilisés, le cheminement vers ces sites, les facteurs ayant contribué à l’achat, les comportements (retour de produits, abandon d’un panier d’achat, achat hors Québec), les modes de livraison et de paiement et la satisfaction de l’acheteur. Les résultats ont été pondérés selon l’âge, le sexe, la région et la langue du répondant. La collecte de données de l’ICEQ a été réalisée par BIP (Bureau d’Intervieweurs Professionnels).

Projets reliés

Quel est l'état des lieux en matière de logistique du commerce électronique au Québec?

Portrait de la logistique en commerce électronique au Québec

Comment les adultes québécois ont-ils utilisés les technologies liées au numérique en 2018?

NETendances 2018

Quelle perception de l'industrie 4.0 pour les manufacturiers du Québec?

Perception de l’industrie 4.0 par les dirigeants d’entreprises manufacturières au Québec

Partager