Lancement : 1 oct. 2015 | Mise à jour : 11 sept. 2018

Quel était l'état du commerce électronique chez les entreprises du Québec en 2015?

Indice du commerce électronique au Québec 2015 - Volet Entreprises
Mots-clés

Le commerce électronique au Québec : des milliards de dollars potentiels pour les détaillants

Le commerce au détail au Québec représente 6 % du PIB et plus de 500 000 emplois. La vigueur de ce secteur a un impact sur l’économie du Québec. Mais alors que les Québécois achètent 6,6 milliards de dollars de produits et services en ligne par année, les détaillants du Québec ne vendent quant à eux à peine 1,7 milliard de dollars à ces mêmes cyberacheteurs laissant ainsi 4,9 milliards de dollars à des entreprises situées à l'extérieur du Québec.

À partir des données du CEFRIO, l’Institut du Québec évalue qu’en faisant passer de 2,4 % à 5,2 % (le niveau de ventes en ligne observé aux États-Unis) les ventes en ligne de tout le secteur du commerce au détail, les détaillants québécois verraient  leurs ventes s’accroître de 2 milliards de dollars annuellement. Le PIB du Québec serait ainsi augmenté de 550 millions de dollars, plus de 8 000 emplois seraient créés et les coffres des gouvernements auraient un apport supplémentaire de 193 millions de dollars.

Le nombre d’emplois liés au commerce de détail et l’impact sur l’économie du Québec doivent constituer un signal pour les détaillants québécois : ils doivent devenir plus agressifs dans le commerce en ligne afin de récupérer leurs parts de marché dans la province et augmenter de façon considérable leurs exportations.


Raymond Bachand, président, Institut du Québec

Réalisée en collaboration avec le CEFRIO, qui a interrogé 1200 entreprises sur leurs pratiques en commerce électronique, l’étude de l’Institut du Québec démontre l’énorme potentiel de croissance du commerce en ligne au Québec comme à l’extérieur. « Le taux de croissance du commerce en ligne au Canada, estimé à plus de 10 % par année dans les prochaines années, est une excellente opportunité pour les détaillants du Québec. C’est une occasion qu’ils doivent saisir. Un détaillant ne doit pas faire l’erreur de se contenter du Québec comme marché », explique Jacques Nantel, professeur titulaire au Département de marketing à HEC Montréal, coauteur de l’étude.

Voilà les conclusions de la nouvelle étude de l’Institut du Québec intitulée Le commerce en ligne au Québec : passer du retard à la croissance, dont les faits saillants sont publiés aujourd’hui en même temps que les résultats détaillés de l’enquête du CEFRIO Indice du commerce électronique – Volet entreprises (ICEQ)

Consultez le rapport « Le commerce en ligne au Québec » produit par l'Institut du Québec

Téléchargez la publication

Indice du commerce électronique au Québec 2015 - Volet Entreprises

Rapport présentant les résultats d’une enquête réalisée auprès de 1 200 entreprises du Québec appartenant aux secteurs de la fabrication, du commerce de gros, du commerce de détail et des services.

Convaincre de l’urgence d’agir, soutenir et accompagner

Claire Bourget, directrice principale de la recherche et marketing au CEFRIO affirme qu' « à la lumière de l’ensemble des  résultats, il est clair que des efforts de sensibilisation devront être déployés pour convaincre les entreprises québécoises, actuelles ou en devenir, d'adopter le commerce électronique. » Le rapport du CEFRIO formule à cet effet quelques recommandations à l’intention de l’ensemble des acteurs du milieu, telles que :

  • encourager le démarrage de nouvelles entreprises par la mise en place de programmes d’aide « innovants » destinés au commerce électronique;
  • mettre en place des programmes d’accompagnement des entreprises;
  • évaluer l’adéquation de l’offre actuelle de formation de la main-d’œuvre;
  • s’assurer que les associations ou les organismes participant à la promotion du commerce électronique travaillent en complémentarité.

Les études du CEFRIO et l’Institut du Québec ont été dévoilées lors d’un panel tenu ce midi dans le cadre de l’événement eCommerce Québec organisé par le Conseil québécois de commerce au détail (CQCD).

Le rapport détaillé de l’enquête du CEFRIO inclut également 5 cas d’entreprises québécoises qui œuvrent activement en commerce électronique : altitude-sports.com, BonLook, DeSerres, Lozeau et La Vie en Rose.

Cette toute première édition de l’Indice du commerce électronique du Québec - Volet entreprises a été réalisée par le CEFRIO en collaboration avec l’Institut du Québec et grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, de l’Office québécois de la langue française et du Mouvement Desjardins.

Claire Bourget, directrice principale, recherche marketing, CEFRIO; Marc DeSerres, PDG, DeSerres; Raymond Bachand, président, Institut du Québec; Mia Homsy, directrice, Institut du Québec; Jacqueline Dubé, PDG, CEFRIO; Jacques Nantel. professeur titulaire, Département de marketing, HEC Montréal; Marie-Noël Gervais; directrice - commerce électronique, La Vie en Rose; et Maxime Dubois, co-président-directeur général, Altitude Sports.

Quel est l’état du commerce électronique chez les entreprises du Québec?

Au Québec en 2012 seulement une entreprise sur deux avait un site Web et seulement une entreprise branchée sur huit faisait de la vente en ligne. Le CEFRIO a donc voulu dresser le portrait des pratiques des entreprises du Québec qui vendent en ligne en réalisant une enquête auprès de 1000 entreprises actives en commerce électronique et 200 inactives.

Afin de compléter les résultas de cette mesure quantitative par un volet qualitatif, des études de cas québécoises viendront notamment illustrer les meilleures pratiques en matière de commerce électronique à la fois au niveau des technologies, du marketing, des opérations, de la logistique, etc. L’enquête aborde également les raisons pour lesquelles les entreprises ne vendent pas en ligne.

Projets reliés

Quel est l'état des lieux en matière de logistique du commerce électronique au Québec?

Portrait de la logistique en commerce électronique au Québec

Comment les adultes québécois ont-ils utilisés les technologies liées au numérique en 2018?

NETendances 2018

Comment bonifier les aspects logistiques du commerce électronique?

Pôle logistique en commerce électronique

Partager