Lancement : 29 juin 2017 | Mise à jour : 4 mars 2019

Quel taux d'adoption le téléphone intelligent atteint-il au Québec en 2016?

NETendances 2016 - Mobilité au Québec
Mots-clés

Télécharger la publication

NETendances 2016 - Mobilité au Québec

Les 18-34 ans : grands utilisateurs d’appareils mobiles

En 2016, près de six adultes québécois sur dix (58 %) possèdent un téléphone intelligent, ce qui représente une progression de 5 points de pourcentage par rapport à l’année précédente. Cette proportion atteint même 81 % chez les jeunes de 18 à 34 ans, groupe d'âge qui affiche depuis cinq ans le plus haut taux d’adoption du téléphone mobile. La tablette électronique connaît elle aussi une croissance. Ainsi, près de la moitié des Québécois (51 %) détenaient une tablette électronique en 2016, une hausse de 5 points de pourcentage par rapport à 2015. Cette dernière est nettement plus populaire dans les foyers ayant au moins un enfant, (64 %), comparativement à 44 % pour les foyers sans enfant.

« Les appareils mobiles sont de plus en plus utilisés pour réaliser une foule d’activités reliées au commerce en ligne. Les Québécois s’en servent pour localiser un magasin, rechercher des produits sur le Web, comparer en direct les prix avec des compétiteurs, obtenir de l’information sur un produit, utiliser un coupon-rabais ou accéder à un programme de loyauté. Les commerçants doivent rapidement adapter leurs stratégies marketing aux nouvelles habitudes des acheteurs, d’autant plus que de nouvelles pratiques telles que la réalité virtuelle prendront leur envol au cours des prochaines années » affirme Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO.

Achats en ligne et mobilité

La moitié des adultes possédant un appareil mobile ont réalisé au moins un achat en ligne au cours de l'année 2016 sur leur appareil mobile. Ceux âgés entre 25 et 34 ans sont plus nombreux à avoir fait des achats en ligne : 67 % à partir d’un téléphone intelligent et 64 % sur une tablette électronique. Cependant, l'ordinateur demeure toujours le moyen le plus utilisé par les cyberacheteurs québécois pour faire des achats sur Internet. En magasin, près d’un Québécois sur deux détenant un appareil mobile (47 %) affirme avoir utilisé un appareil mobile pour rechercher de l'information. Encore une fois, les 25-34 ans sont les plus nombreux à utiliser leur appareil pour chercher de l’information lorsqu’ils magasinent sur place.

Applications et activités les plus populaires sur les appareils mobiles

Toujours selon les données de l’enquête, plus de six Québécois sur dix (63 %) possédant un appareil mobile ont téléchargé au moins une application mobile gratuite au cours de la dernière année, comparativement aux applications payantes, dont seulement 20 % des adultes en ont téléchargé au moins une. Les applications les plus populaires sont celles utilisées pour suivre la météo (48 %), jouer et se divertir (43 %), suivre l’actualité (39 %), écouter de la musique (37 %) clavarder et réseauter (34 %) et gérer ses finances (30 %). Le clavardage, la messagerie instantanée et les messages textes (textos) sont le moyen de communication le plus utilisé par les propriétaires de téléphones intelligents au cours d’un mois type. Les activités de divertissement sont également populaires : regarder la télévision en direct, jouer à des jeux en ligne, écouter des vidéos, webtélés, séries, films et webradio, etc. Enfin, l'enquête révèle que le quart (25 %) des détenteurs d’un téléphone intelligent démontrent un intérêt pour la réalité virtuelle.

Utilisation d'Internet sur mobile en croissance

Quarante-six pourcent (46 %) des détenteurs de téléphone intelligent estiment qu’ils ont utilisé leur appareil plus souvent pour consulter Internet au cours des 6 derniers mois. Par ailleurs, plus de la moitié (53 %) des adultes qui ont un téléphone intelligent disent se connecter « très » ou « assez » souvent sur des réseaux Wi-Fi lorsqu’ils sont à l'extérieur de leur domicile. Chez les milléniaux âgés de 18 à 34 ans, cette proportion grimpe à 67 %.

Partenaires, méthodologie et notes explicatives

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 16 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et du numérique au Québec. NETendances 2016 a été réalisée grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, de Vidéotron, sans oublier la collaboration de BIP – Bureau d’intervieweurs professionnels pour la collecte de données.

Méthodologie 

Pour réaliser le volet « Mobilité au Québec » de l’enquête NETendances 2016, nous avons utilisé des données provenant de collectes réalisées de février à décembre 2016, au cours desquelles nous avons chaque fois interrogé 1 000 adultes québécois âgés de 18 ans et plus, par voie téléphonique. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l’âge, de la région et de la langue des répondants afin d’assurer la représentativité de l’ensemble des adultes québécois.

La marge d’erreur maximale, selon la proportion estimée, se situe à ± 3,1 % pour la base des adultes et à ± 3,84 % pour la base des adultes détenant un téléphone intelligent et/ou une tablette électronique, et ce, 19 fois sur 20. Les chiffres présentés dans ce numéro ont été arrondis à l’unité la plus proche. Il est donc possible que la somme de certains pourcentages n’égale pas 100.

Projets reliés

Comment l'usage des appareils mobiles a-t-il progressé en dix ans chez les adultes québécois?

NETendances 2018 - La mobilité au Québec

De quelle façon et avec quelle ampleur les adultes québécois ont-ils effectué des achats en ligne en 2018?

NETendances 2018 - Le commerce électronique au Québec

Quel usage les Québécois font-ils des médias sociaux en 2018?

NETendances 2018 - L'usage des médias sociaux au Québec

Partager