Lancement : 23 févr. 2017 | Mise à jour : 11 sept. 2018

Quel usage les Québécois font-ils des services bancaires en ligne en 2016?

NETendances 2016 - Services bancaires et transactionnels en ligne
Mots-clés

Au Québec en 2016, près de 7 Québécois sur 10 ont réalisé des opérations bancaires en ligne ou sur leur téléphone mobile (paiement de factures ou transfert d’argent entre personnes) une progression de 5 points de pourcentage par rapport à notre mesure de 2015. Les adultes âgés entre 25 et 44 ans ainsi que ceux ayant un diplôme universitaire sont plus portés à faire des opérations bancaires sur Internet.

En 2016, la moitié des adultes québécois (53%) ont consulté le site de leur institution financière pour acquérir certains produits, comme par exemple une carte de crédit. Par contre, seulement 1 Québécois sur 10 dit avoir complété en ligne une demande concernant des services bancaires tels que l’ouverture d’un compte ou encore des opérations relatives à des transactions de placement ou de financement autre qu’une demande hypothécaire (carte, marge ou prêt personnel).

Téléchargez la publication

NETendances 2016 - Les services bancaires en ligne

Toujours selon les données de cette enquête, les Québécois sont de plus en plus nombreux (44 % en 2016 versus 37 % en 2015) à ne plus vouloir se déplacer en succursale et sont favorables à une approche multicanale sauf pour une demande de prêt ou d’hypothèque où ils sont 72% à préférer encore faire affaire avec un conseiller de leur succursale. Malgré cette préférence, la majorité des adultes québécois ont une propension à utiliser les services en ligne pour leurs transactions courantes.


Claire Bourget, directrice principale, recherche marketing, CEFRIO

Paiement sans contact et paiement mobile

Du côté des achats en magasin, 44 % des Québécois ont utilisé le(paiement sans contact (carte de débit et carte de crédit) pour payer leurs achats de moins de 100 $. Les données confirment que cette solution est perçue comme sécuritaire par 60 % des Québécois. Nouvellement introduit au pays, le paiement en magasin à l’aide du mobile demeure peu répandu au Québec puisque seulement 4 % des adultes ayant un téléphone intelligent en ont fait usage au cours de la dernière année pour payer leurs achats. Disponible aux États-Unis depuis plus longtemps, le paiement avec mobile est prisé par 20 % des Américains (Deloitte 2016). 

Autres faits saillants

  • Les jeunes adultes âgés de 25 à 34 ans sont plus enclins (29 %) à préférer recevoir par courriel des conseils personnalisés de leur institution financière.
  • La majorité des Québécois (66 %) placent les sites Web des institutions financières parmi les plus sécuritaires.
  • La plupart des internautes québécois (79 %) jugent l’information sur les sites des institutions financières facile d’accès.
  • La plupart des Québécois (62 %) font confiance aux sites des institutions financières.

Partenaires

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 16 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et du numérique au Québec. NETendances 2017 a été réalisée grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, de Vidéotron, sans oublier la collaboration de BIP – Bureau d’intervieweurs professionnels pour la collecte de données.

Méthodologie

Pour réaliser le volet « Services bancaires en ligne » de l’enquête NETendances 2016, nous avons utilisé des données provenant d’une collecte réalisée entre le 3 et le 17 octobre 2016, au cours de laquelle nous avons interrogé 1 000 adultes québécois âgés de 18 ans et plus, par voie téléphonique. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l’âge, de la région et de la langue des répondants afin d’assurer la représentativité de l’ensemble des adultes québécois. 

La marge d’erreur maximale, selon la proportion estimée, se situe à ± 3,1 % pour la base des adultes et à ± 3,27 % pour la base des internautes, et ce, 19 fois sur 20. Les chiffres présentés dans ce numéro ont été arrondis à l’unité la plus proche.  Il est donc possible que la somme de certains pourcentages n'égale pas 100.

Aux fins du sondage, 16 régions administratives du Québec ont été regroupées en cinq grandes régions :

  • RMR de Montréal (Montréal, Laval, Lanaudière [RMR], les Laurentides [RMR] et la Montérégie [RMR]);
  • RMR de Québec (Québec [RMR] et la Chaudière-Appalaches [RMR]);
  • Est du Québec (le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine);
  • Centre du Québec (la Mauricie, l’Estrie, le Centre-du-Québec, Québec [hors RMR] et la Chaudière-Appalaches [hors RMR]);
  • Ouest du Québec (l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue, Lanaudière [hors RMR], les Laurentides [hors RMR] et la Montérégie [hors RMR]).

Projets reliés

Quel usage les Québécois font-ils des objets connectés pour la maison en 2018?

NETendances 2018 - La maison intelligente

Quelle relation les aînés entretiennent-ils avec le numérique en 2018?

NETendances 2018 - Vieillir à l'ère numérique

Quel portrait numérique des adultes québécois dresser pour les régions administratives du Québec en 2017?

NETendances 2017 - Portrait numérique des régions du Québec

Partager