Lancement : 22 août 2018 | Mise à jour : 11 sept. 2018

Quel portrait numérique des adultes québécois dresser pour les régions administratives du Québec en 2017?

NETendances 2017 - Portrait numérique des régions du Québec
Mots-clés

Portrait numérique des régions administratives du Québec en 2017

Dans quelle mesure les adultes québécois sont-ils connectés? Quels usages font-ils des technologies liées au Web et au numérique? Afin de répondre à ces questions, le CEFRIO a rendu public aujourd’hui un portrait numérique de seize des régions administratives du Québec, compilé à partir des données exclusives de son enquête NETendances 2017.

Globalement, au Québec en 2017, c’est 91 % des adultes qui disposaient d’une connexion Internet à la maison. Dans ce portrait global, la région de Laval se distingue à la hausse, 96 % des adultes y disposant d’une connexion. À l’inverse, l’Outaouais, lui, se distingue à la baisse, alors qu’il ferme la marche avec un taux de connexion à Internet de 86 %.

De l’ensemble des adultes québécois, c’est 89 % qui ont utilisé Internet au moins une fois par semaine en 2017 - une proportion d’internautes réguliers qui est en hausse de trois points de pourcentage comparativement à 2016. De toutes les régions du Québec, c’est Montréal qui se démarque significativement à la hausse avec 90 % des adultes qui y résident, qui utilisent Internet au moins une fois par semaine en 2017. À l’inverse, les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean (85 %) et de la Mauricie (85 %) se démarquent significativement à la baisse en ce qui a trait à la proportion d’internautes réguliers.

Qu’en est-il de l’usage des appareils mobiles?

Près de deux adultes québécois sur trois (66 %) possédaient un téléphone intelligent en 2017, ce qui représente une augmentation de sept points de pourcentage comparativement à 2016. En tête de file quant au pourcentage de détenteurs de téléphones intelligents, on trouve les régions administratives de la Côte-Nord (71 %), de Montréal (69 %), de Laval (69 %) et de la Montérégie (69 %). Les taux les plus bas en ce sens étaient, eux, observés en Mauricie (58 %), en Chaudière-Appalaches (59 %) ainsi qu’en Estrie (60 %) et en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (60 %).

En ce qui concerne les tablettes électroniques, un peu plus de la moitié des adultes québécois en possédait une en 2017 (53 %), un taux stable comparativement à 2016. C’est dans la région de Laval qu’on observait le taux d’usage le plus élevé (58 %) alors que les taux d’usage les plus bas sont, eux, observés en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (43 %) et en Outaouais (46 %).

Enfin, le taux de cyberacheteurs sur une base mensuelle en 2017 était situé à 39 % pour l’ensemble du Québec, une augmentation de sept points de pourcentage depuis 2015. Les régions de la Capitale-Nationale (44 %), de Montréal (42 %) et de la Montérégie (41 %) se distinguaient significativement à la hausse en 2017, en ce qui a trait à la proportion de cyberacheteurs. À l’inverse, c’est sur la Côte-Nord (27 %), dans le Bas-Saint-Laurent (31 %) et en Mauricie (31 %) où le taux de cyberacheteurs était le plus bas en 2017.

Découvrez l’ensemble des portraits régionaux

Ensemble du Québec

01 | Bas-Saint-Laurent

02 | Saguenay-Lac-Saint-Jean

03 | Capitale-Nationale

08 | Abitibi-Témiscamingue

11 | Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

12 | Chaudière-Appalaches

16 | Montérégie

17 | Centre-du-Québec

Méthodologie

Les données des fiches (PDF) par groupe d'âges proviennent de 11 collectes réalisées de février 2017 à janvier 2018, au cours desquelles nous avons chaque fois interrogé 1 000 adultes québécois âgés de 18 ans et plus, par voie téléphonique. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l’âge, de la région et de la langue des répondants afin d’assurer la représentativité de l’ensemble des adultes québécois.

En caractères rouges : résultats significativement supérieurs, dans un intervalle de confiance d’au moins 95 %. En caractères bleus : résultats significativement inférieurs, dans un intervalle de confiance d’au moins 95 %. En gras, l’intervalle de confiance est de 99 %. Marge d’erreur maximale : +/- 6,86 %

Partenaires

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 17 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et du numérique au Québec. NETendances 2017 a été réalisée grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, de Vidéotron, sans oublier la collaboration de BIP Recherche pour la collecte de données.

Projets reliés

Quelle relation les aînés entretiennent-ils avec le numérique en 2018?

NETendances - Vieillir à l'ère numérique

Comment se distinguent les comportements numériques par tranche d'âge au Québec en 2017?

NETendances 2017 - Fiches générations

​À quelle fréquence les adultes québécois utilisent-ils leur téléphone intelligent pour aller sur le Web?

NETendance 2017 - ​Usage du téléphone intelligent

Partager