Lancement : 26 janv. 2018 | Mise à jour : 11 sept. 2018

Quelles activités de divertissement pratiquent les Québécois sur le Web en 2017?

NETendances 2017 - Se divertir en ligne
Mots-clés

La popularité des plateformes payantes de visionnement en ligne se confirme au Québec

Globalement, près de huit adultes québécois sur dix (78 %) ont regardé du contenu vidéo sur Internet en 2017. Du côté des services payants, près d’un foyer québécois sur deux (48 %) était abonné à ce type de plateforme de divertissement en ligne, une hausse de 12 points de pourcentage comparativement à 2016. En moyenne, les adultes québécois qui ont visionné du contenu vidéo ont passé 4,6 heures par semaine sur des plateformes payantes telles que Netflix, Club Illico et Extra Tout.tv, comparativement à 3,7 heures pour les Québécois qui ont visionné du contenu vidéo sur des plateformes gratuites comme YouTube.

Téléchargez la publication

NETendances 2017 - Se divertir en ligne

Un adulte sur trois (33 %) a regardé ou téléchargé des émissions, des séries télévisées ou des films payants (ce taux était de 22 % en 2016). L’enquête dévoile aussi que les adultes âgés de 18 à 34 ans sont les plus enclins à pratiquer cette activité, car elle est réalisée par 56 % d’entre eux. On remarque également une croissance des dépenses liées au divertissement en ligne. Parmi les adultes ayant dépensé pour se divertir, 57 % ont déboursé en moyenne un montant situé entre 10 $ et 49 $ par mois (38 % en 2016).

Les jeunes adultes sont de grands consommateurs de divertissement en ligne, qu'il soit gratuit ou payant. Ils sont particulièrement friands d’écoute de musique en ligne, de jeux en ligne ou en réseau et bien sûr, consacrent un nombre d’heures plus élevé que l’ensemble des adultes sur les plateformes de visionnement en ligne


Claire Bourget, directrice principale, recherche marketing, CEFRIO

Près d'un Québécois sur quatre écoute de la musique en continu

Écouter de la musique en ligne sur des plateformes comme Spotify, Deezer, Google Play ou autres est une activité pratiquée par 37 % des adultes québécois, en croissance de 8 points de pourcentage par rapport à 2016. Les 18 à 24 ans sont non seulement plus nombreux à écouter de la musique en ligne, mais aussi à la télécharger. En effet, 60 % des jeunes adultes ont téléchargé de la musique sur le Web au cours de 2017, comparativement à 33 % pour l’ensemble des adultes. Par  ailleurs, l’enquête révèle que 70 % des internautes écoutant de la musique en continu sur Internet y consacrent au moins une heure par jour (une croissance de 27 points de pourcentage par rapport à 2016).

Se divertir sur des appareils mobiles

Parmi les activités de divertissement en ligne pratiquées sur mobile par les Québécois, mentionnons l’écoute de vidéos, webtélés, séries, films ou webradios (32 %), le jeu en ligne (22 %), le visionnement de la télévision en direct (19 %) et la lecture ou l’écoute de livres numériques (10 %).

Partenaires

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 16 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation d’Internet et du numérique au Québec. NETendances 2017 a été réalisée grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, de Vidéotron, sans oublier la collaboration de BIP – Bureau d’intervieweurs professionnels pour la collecte de données.

Méthodologie 

Pour réaliser le volet « Se divertir en ligne » de l’enquête NETendances 2017, nous avons utilisé une collecte de données réalisée du 25 septembre au 5 octobre 2017 au cours de laquelle nous avons interrogé 1 003 adultes québécois pouvant s'exprimer en français ou en anglais, âgés de 18 ans et plus, par voie téléphonique. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l’âge, de la région et de la langue des répondants afin d’assurer la représentativité de l’ensemble des adultes québécois. La marge d’erreur maximale, selon la proportion estimée, se situe à ± 3,10 % pour la base des adultes et à ± 3,25 % pour la base des internautes, et ce, 19 fois sur 20.

Aux fins du sondage, 16 régions administratives du Québec ont été regroupées en cinq grandes régions :

  • RMR de Montréal (Montréal, Laval, Lanaudière [RMR], les Laurentides [RMR] et la Montérégie [RMR]);
  • RMR de Québec (Québec [RMR] et la Chaudière-Appalaches [RMR]);
  • Est du Québec (le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine);
  • Centre du Québec (la Mauricie, l’Estrie, le Centre-du-Québec, Québec [hors RMR] et la Chaudière-Appalaches [hors RMR]);
  • Ouest du Québec (l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue, Lanaudière [hors RMR], les Laurentides [hors RMR] et la Montérégie [hors RMR]).

Note :

  • Les chiffres en rouge indiquent des résultats significativement supérieurs au total, dans un intervalle de confiance d’au moins 95 % - en gras rouge, l’intervalle de confiance est de 99 %.
  • Les chiffres en bleu indiquent des résultats significativement inférieurs au total, dans un intervalle de confiance d’au moins 95 % - en gras bleu, l’intervalle de confiance est de 99 %.

Projets reliés

Quel usage les Québécois font-ils des objets connectés pour la maison en 2018?

NETendances 2018 - La maison intelligente

Quelle relation les aînés entretiennent-ils avec le numérique en 2018?

NETendances 2018 - Vieillir à l'ère numérique

Quel portrait numérique des adultes québécois dresser pour les régions administratives du Québec en 2017?

NETendances 2017 - Portrait numérique des régions du Québec

Partager