29 janvier 2020

Le téléphone intelligent : l’appareil électronique le plus fréquemment utilisé par les adultes québécois pour accéder à Internet

En 2019, l’appareil électronique le plus fréquemment utilisé par les adultes québécois pour accéder à Internet, à la maison ou ailleurs, est le téléphone intelligent. C’est ce que révèle entre autres l’enquête NETendances 2019 - Portrait numérique des foyers québécois, rendu public aujourd’hui par le CEFRIO.

Portrait numérique des foyers québécois

Les données indiquent en effet que c’est le cas de 48 % des adultes québécois utilisateurs d’Internet (18 ans et plus) comparativement à 34 % d’entre eux qui utilisent plutôt l’ordinateur portable ou de table pour accéder le plus fréquemment à Internet.

Chez les adultes âgés de 18 à 44 ans, c’est près de trois adultes sur quatre (74 %) qui utilisent maintenant le plus fréquemment le téléphone intelligent pour accéder à Internet. Par contre, les adultes âgés de 55 ans et plus continuent pour leur part à utiliser le plus souvent l’ordinateur pour accéder à Internet. Chez les 55 à 64 ans, ils sont 47 % à opter pour l’ordinateur et seulement 26 % pour le téléphone intelligent.

Ces changements sont observés en 2019 au Québec dans le contexte où la proportion d’adultes québécois qui utilisent Internet est demeurée stable par rapport à l’an dernier (93 % en 2019 comparativement à 95 % en 2018).

L’adoption du téléphone intelligent toujours en hausse
Autre constat notable de l’enquête, parmi tous les appareils électroniques dont disposent personnellement les adultes québécois, c’est le téléphone intelligent qui a connu la plus grande progression, passant de 73 % en 2018 à 77 % en 2019, une hausse de 4 points de pourcentage. Au cours des quatre dernières années, c’est d’ailleurs le téléphone intelligent qui a connu la plus forte croissance de son taux d’adoption passant de 58 % en 2016 à 77 %, soit une hausse de 19 points de pourcentage.

C’est une tendance également observée dans plusieurs économies matures et émergentes, et dans tous les groupes d’âge. Pour les Québécois âgés de 18 à 34 ans, l’adoption du téléphone intelligent est passée de 90 %, en 2018, à 94 %, en 2019. L’augmentation est encore plus marquée chez les adultes âgés de 35 à 54 (de 82 % à 87 %) et chez les personnes de 55 ans et plus (de 50 % à 57 %), une augmentation respective de 5 et 7 points de pourcentage


Claire Bourget, directrice principale, recherche marketing, CEFRIO

L’adoption des autres appareils numériques stagne ou baisse légèrement

L’ordinateur portable ou de table demeure en 2019 l’appareil électronique dont dispose personnellement la plus grande proportion d’adultes québécois (81 %). On observe cependant une légère baisse de 4 points de pourcentage par rapport à 2018. Doit-on prévoir une baisse de la vente des ordinateurs portables ou de table au cours des prochaines années ? La question est lancée.

Du côté des appareils numériques de divertissement (console de jeu vidéo, télévision intelligente et lecteur média en continu), l’adoption de ces appareils au sein des foyers québécois en 2019 est demeurée stable. En 2019, 42 % des adultes québécois détenaient une console de jeux vidéo, 34 % une télévision intelligente et 17 % un lecteur multimédia en continu.

On constate, en outre, que les familles avec enfants, ainsi que les foyers ayant un revenu familial de 100 000 $ et plus, sont relativement plus nombreuses à détenir l’un ou l’autre de ces appareils. C’est aussi le cas des hommes dont 46 % d’entre eux possèdent une console de jeux vidéo et 39 % une télévision intelligente comparativement à 38 % des femmes pour la console de jeux vidéo et 30 % pour la télévision intelligente.

Les intentions d’achat des adultes québécois au cours des 12 prochains mois pour les appareils de divertissement nous laissent croire que les taux d’adoption vont peu progresser, avec seulement 3 % des adultes qui envisagent acquérir une télévision intelligente, 2 % une console de jeux vidéo et 2 % un lecteur multimédia en continu. Par contre, c’est 9 % des adultes québécois qui envisagent, au cours des 12 prochains mois, d’acquérir un téléphone intelligent (18 % chez les 18-24 ans) et 5 % une tablette électronique.

La connexion à Internet des foyers québécois demeure stable
L’enquête révèle également que le taux de connexion des foyers québécois à Internet est demeuré stable en 2019, comparativement à 2018. Il se situe maintenant à 93 % et, fait intéressant, entre 2009 et 2019, si l’on inclut le 2 % des foyers sans connexion Internet résidentielle qui utilise le partage de connexion à partir de leur appareil mobile, ce taux a augmenté de 20 points de pourcentage en dix ans.

Nous notons que l’augmentation du taux de connexion des foyers québécois à Internet a été moins soutenue au cours des trois dernières années. Nous croyons tout de même que ce taux pourrait encore légèrement augmenter au cours des prochaines années et cette hausse devrait provenir surtout des personnes âgées de 65 ans et plus dont le taux de non-branchement était en 2019 de 13 % chez les personnes âgées de 65 à 74 ans et de 23 % chez celles de 75 ans et plus 


Claire Bourget, directrice principale, recherche marketing, CEFRIO

À propos de NETendances 2019

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 19 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation du Web et du numérique au Québec. NETendances 2019 a été réalisé grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, d'Hydro-Québec, de Services Québec (ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale), sans oublier la collaboration de BIP Recherche.

À propos du CEFRIO

Depuis plus de trente ans, le CEFRIO participe à l’adoption des usages numériques au Québec en regroupant autour de projets de recherche, d’innovation et de mesures, des organisations publiques, entreprises, milieux preneurs et chercheurs. Par ses sondages et enquêtes d’envergure, tels sa série NETendances ou l’Indice du commerce électronique au Québec, il s’applique à comprendre et à analyser l’évolution de la maturité numérique du Québec alors que dans le cadre de ses projets et expérimentations avec les PME ou encore en développement d’approches sociales précurseures, il agit en amont du cycle d’innovation en développant et validant les conditions de succès d’une gestion du changement par et pour le numérique.

-30-

Source | CEFRIO - www.cefrio.qc.ca

Pour plus d’informations :

Isabelle Desbiens
Directrices des communications et affaires publiques
418 523-3746 # 233 | isabelle.desbiens@cefrio.qc.ca