13 février 2019

« Saison des REER » : les sites Web des institutions financières largement utilisés pour la recherche d’information ou la simulation budgétaire

Selon les données NETendances 2018 du CEFRIO, les Québécois utilisent de façon importante les sites Web de leur institution financière afin de s’informer sur des produits ou services financiers, tels des REER, fonds de placement ou épargne à terme. Toutefois, actuellement, peu vont jusqu’à en faire l’acquisition en ligne.

Le Web, première source d’information pour les 18 à 34 ans

Les plus jeunes ont souvent recours au Web en premier lieu, tant pour s’informer, se divertir ou communiquer : voilà une tendance qui s’affirme, d’une année à l’autre.

L’univers bancaire ne fait pas exception à cette « règle » : en 2018, les internautes de 18 à 34 ans ont ainsi comme premier réflexe de consulter le site Web de leur institution financière lorsqu’ils recherchent de l’information sur les produits et services financiers (82 %) et pour faire l’acquisition de produits ou de services financiers relativement simples (69 %).

Ces proportions diminuent au fur et à mesure que l’âge avance, alors que c’est 69 % des 35 à 54 ans qui ont le réflexe d’aller sur le site Web de leur institution financière pour obtenir de l’information sur les produits et services. Il en est de même pour 52 % des 55 à 64 ans, et 44 % des 65 ans et plus, toujours pour le même type de recherche.

Encore peu d’achats en ligne quant aux placements financiers

En parallèle, bien qu’Internet est largement utilisé pour s’informer, il l’est cependant moins pour effectuer des placements en ligne. Seulement 16 % des internautes québécois ont effectué ainsi des placements financiers en ligne, sous la forme de fonds de placement, d’épargne à terme, de certificats de placement garanti, de REER ou de CELI, au cours des 12 derniers mois qui ont précédé l’enquête.

Cela, malgré le fait qu’en 2018, 74 % des internautes québécois affirment faire plus confiance, sur le plan de la sécurité, aux sites Web des institutions financières qu’aux autres sites Web transactionnels - ce qui représente d’ailleurs une croissance de 8 points de pourcentage comparativement à 2016.

Des outils et simulateurs utilisés par un internaute sur quatre

Les institutions financières mettent un grand nombre d’outils à la disposition de leurs clients internautes, tels des simulateurs de prêts hypothécaires, des calculateurs de budget et d’épargne ou même des outils pour évaluer sa santé financière.

Sur une base annuelle, en 2018, un internaute sur quatre (24 %) a utilisé au moins un outil financier à partir du site Web de son institution financière. L’usage de certains outils se distingue en fonction de l’âge, souvent en lien avec une étape de vie importante : par exemple, les internautes de 25 à 34 ans (19 %) et ceux de 35 à 44 ans (21 %) sont plus nombreux à avoir utilisé un simulateur de prêt hypothécaire, tandis que les internautes de 45 à 54 ans (12 %) semblent davantage penser à leur retraite, étant plus nombreux à avoir utilisé un calculateur de retraite ou de REER.

Découvrez l'ensemble de ces données et plus!

NETendances 2018 - Services bancaires en ligne

Découvrez l'ensemble des données du volet « Services bancaires en ligne » de l’enquête NETendances 2018

À propos de NETendances 2018

L’enquête NETendances du CEFRIO dresse depuis plus de 18 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d’utilisation du Web et du numérique au Québec. NETendances 2018 a été réalisé grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, d'Hydro-Québec, de Services Québec (ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale), sans oublier la collaboration de BIP Recherche.

À propos du CEFRIO

Organisme de recherche et d’innovation, le CEFRIO accompagne les entreprises et les organisations dans leur adoption de la culture numérique et la transformation de leurs processus et pratiques d'affaires. Membre de QuébecInnove, le CEFRIO est mandaté par le gouvernement du Québec afin d’agir comme accélérateur de la culture numérique dans les organisations. Il recherche, expérimente, enquête et fait connaître les usages du numérique dans tous les volets de la société. Son action s'appuie sur une équipe expérimentée, un réseau de plus de 90 chercheurs ainsi que l'engagement de plus de 280 membres. Son principal partenaire financier est le ministère de l'Économie et de l'Innovation.

-30-

Source | CEFRIO - www.cefrio.qc.ca

Pour plus d’informations :
Raymond Poirier, chef, communications et mise en valeur des projets
418 523-3746 # 244 | raymond.poirier@cefrio.qc.ca