Lancement : 19 mai 2017 | Mise à jour : 7 nov. 2018

Comment documenter en temps réel les conseils prodigués par les pharmaciens à leurs patients?

Application AQPP
Mots-clés

En 2017, l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) a mandaté une équipe de recherche constituée de Guy Paré (HEC Montréal), Stéphanie Boulanger (CIRANO) et Aude Motulsky (Centre de recherche du CHUM), accompagnée par le CEFRIO, avec l’appui de Carré Technologies, afin que celle-ci développe et déploie une application mobile qui a permis aux pharmaciens participants de documenter en temps réel les conseils prodigués à leurs patients et l’incidence de ces conseils sur la consommation des services de santé, telles les visites en clinique ou à l’urgence.

Ce projet a ainsi permis - pour la toute première fois dans l’histoire de l’industrie de la pharmacie communautaire - d’obtenir des données probantes afin de permettre une évaluation adéquate sur les effets des conseils prodigués par les pharmaciens, autant que leurs impacts économiques sur le système de santé.

Déroulement de l’initiative

Dans un premier temps, un projet pilote associé au déploiement de l’application a été réalisé dans un nombre restreint de pharmacies, pour être ensuite mis en branle, à l’automne 2017, pour une durée de quatre semaines.

De façon générale, un échantillon de 19 pharmacies communautaires, situées dans 11 régions du Québec et totalisant 95 pharmaciens, ont pris part à l’étude. Pendant la période couverte par l’étude, un total de 7 996 consultations a été enregistré. Chacune des pharmacies participantes devait, pendant quatre semaines consécutives, procéder à la collecte de données par le biais d’une application mobile qui leur permettait de comptabiliser le nombre de consultations effectuées et le type de conseils prodigués, entre autres. Après la compilation, certains patients ayant bénéficié des conseils d’un pharmacien étaient soumis à une entrevue plus approfondie afin d’en apprendre davantage sur les suites, mais aussi sur l’apport de la consultation.

Le projet pilote a été accompagné également par une enquête populationnelle qui a été réalisée auprès d’un échantillon d’adultes québécois ayant sollicité l’avis d’un pharmacien communautaire au cours des quatre semaines précédentes. La consultation pouvait concerner un médicament d’ordonnance, un médicament de vente libre ou un conseil général sur la santé ou le traitement pharmacologique d’une maladie ou d’une condition mineure. L’échantillon final était constitué de 913 répondants et assurait la représentativité par la méthode des quotas (sexe et âge) après stratification par région.

De plus, une analyse de l’implantation et de la transférabilité de l’application a été réalisée.

Téléchargez la publication

Fréquence, nature et effets des conseils prodigués par les pharmaciens communautaires au Québec

Projets reliés

Comment offrir un meilleur soutien à domicile aux patients en réadaptation?

MOvIT+

Comment soutenir la vie autonome des aînés?

Laboratoire d'aide numérique à la vie autonome (LANVA)

Comment mettre en place les bonnes pratiques en intervention à distance?

Intervention à distance par le numérique

Partager