Lancement : 1 févr. 2011 | Mise à jour : 16 août 2018

Quels sont les facteurs de succès associés à la mise en place de classes virtuelles?

Classes virtuelles pour le développement des compétences de la main-d'oeuvre
Mots-clés

Les nombreux départs à la retraite et l’introduction accélérée des TIC dans les organisations québécoises se traduisent par d’importants besoins au plan du développement des compétences de la main-d’œuvre. Pour faire face à ce défi, le Québec doit à la fois agir sur l’offre et sur la demande de formation en entreprise.

Afin d’accroître la flexibilité et l’attractivité de l’offre de formation de la main-d’œuvre, le CEFRIO et ses partenaires ont préparé en 2011 la mise en place des classes virtuelles de formation, un modèle qui a déjà connu un fort succès dans plusieurs milieux professionnels d’ici et d’ailleurs.

Qu'est-ce qu'une classe virtuelle?

Une classe virtuelle est constituée d’un groupe, avec un formateur et des apprenants dispersés géographiquement. Cette formule permet de rejoindre des travailleurs en formation issus de différents milieux de travail, dans différents lieux géographiques et selon un horaire plus flexible. Dans un groupe virtuel de formation, les apprenants sont en contact direct avec un formateur et participent à des activités de formation en temps réel.

Téléchargez la publication

Classes virtuelles: quelques leçons tirées de cas du Québec et d'ailleurs

Projets reliés

Comment prévenir la pénurie de main-d'oeuvre dans le secteur manufacturier?

Projet M

Comment mettre en place les bonnes pratiques en intervention à distance?

Intervention à distance par le numérique

Quel usage pour le numérique dans la formation à distance en CPE?

Formation à distance sur les saines habitudes alimentaires auprès des services éducatifs à la petite enfance

Partager