Lancement : 21 nov. 2018 | Mise à jour : 15 janv. 2019

Comment soutenir la vie autonome des aînés par le numérique?

Laboratoire d'aide numérique à la vie autonome (LANVA)
Mots-clés

Mieux soutenir la vie autonome des aînés par le numérique

Par l’exploration du numérique, le Laboratoire d’aide numérique à la vie autonome (LANVA) fera émerger des services, façons de faire et produits novateurs qui auront un impact social positif tant pour les aînés et leurs proches que la société en général, contribuant ainsi à favoriser le bien-vivre chez soi autant que dans sa communauté.

Face au contexte démographique changeant, alors que la population d’aînés dépasse désormais celle des enfants au Canada, un réseau d’innovateurs, de citoyens et d’aînés collaborants et partageant des objectifs communs liés au soutien à la vie autonome et active se sont engagés afin de permettre au LANVA de prendre son envol.

Actuellement, les aînés québécois adoptent de plus en plus le numérique, entre autres grâce à la mobilité, l’accès haute vitesse ou l’usage quotidien des technologies. D’ailleurs, en 2018, une majorité (55 %) d’aînés au Québec se disait intéressée à considérer l’usage d’un outil numérique afin de rester autonome le plus longtemps possible.

Les activités du LANVA convergent vers cinq domaines de vie :

  • l’habitation et le logement,
  • l’inclusion sociale et le bris de l’isolement,
  • la mobilité et le transport,
  • la communication avec les proches aidants,
  • l’aménagement urbain et les services de proximité.

Visitez le site Web du LANVA

Le vieillissement actif dans un Québec changeant

Les personnes âgées souhaitent vivre dans leur domicile le plus longtemps possible, tout en conservant un niveau d’autonomie et une qualité de vie pour eux et pour leurs proches. Alors que la génération des baby-boomers avance en âge, la capacité du réseau de la santé de maintenir les services actuels pour les prochaines générations sera, assurément, mis à l’épreuve.

Sachant qu’ainsi le nombre d’aînés au Québec risque bien de doubler entre 2006 et 2031, on ne peut nier l’importance de proposer d’autres offres de services de façon à répondre autrement à l’intensité et aux coûts des soins qui augmentent avec l’âge.

Le potentiel du numérique pour la vie autonome

Dans ce contexte, l’usage des technologies numériques, des dispositifs connectés et d’autres systèmes collecteurs ou agrégateurs de données s’insère petit à petit dans les approches explorées en matière de maintien à domicile. De plus en plus, des technologies au service des aînés, ou gérontechnologies, sont développées de façon à procurer à cette clientèle un meilleur bien-être et confort, autant qu’un sentiment de sécurité pour les personnes qui les entourent.

À propos du LANVA

Le projet de mise en oeuvre du Laboratoire d’aide numérique à la vie autonome (LANVA)  est porté par le CEFRIO et la Maison de l’innovation sociale (MIS), avec le soutien du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) et de la Fondation Mirella et Lino Saputo.

La création de nouvelles offres de produits et de services à fort potentiel d’impact destinés aux aînés souhaitant demeurer autonomes et actifs dans l’espace public est la pierre d’assise du travail mené par le LANVA. Le numérique occupe une place centrale dans les thématiques abordées par les différentes cellules de travail du laboratoire. À terme, les innovations générées pourront être développées ou mises en marché en collaboration avec les acteurs de l’écosystème en innovation sociale comme les incubateurs-accélérateurs d’entreprises et des organismes de développement économique, social et territorial.

Amorcé en 2018, le laboratoire mène des travaux avec différents groupes mobilisés autour d’enjeux liés au soutien à la vie autonome aux côtés de citoyens et d’aînés. Ces acteurs sont issus de divers milieux :

  • Secteur industriel et privé – les fabricants, les assureurs, les distributeurs d’équipements adaptés, les fournisseurs de télécommunications, etc.
  • Milieu académique  les universités et autres établissements d’enseignement
  • Secteur public  les services municipaux, les ministères et organismes engagés auprès des aînés, etc.
  • Milieu associatif et communautaire  les prestataires de services aux aînés, les tables de concertation, etc.
  • Tout autre acteur clé impliqué dans le bien-vieillir chez soi  établissements d’hébergement et résidences, fondations, investisseurs, etc.

Les activités du LANVA visent à comprendre les besoins des aînés, à développer de nouvelles offres de produits et services afin de faciliter ou augmenter leur autonomie au quotidien, et à expérimenter et valider ces innovations. À terme, ces dernières pourraient être implantées dans les différents milieux de vie des aînés, tels leur domicile ou leur quartier.

Co-création, transfert des connaissances et mise à l'échelle

Dans ce contexte, l’usage des technologies numériques, des dispositifs connectés et d’autres systèmes collecteurs ou agrégateurs de données s’insère petit à petit dans les approches explorées en matière de maintien à domicile. De plus en plus, des technologies au service des aînés, ou gérontechnologies, sont développées de façon à procurer à cette clientèle un meilleur bien-être et confort, autant qu’un sentiment de sécurité pour les personnes qui les entourent.

Ces intentions amènent évidemment des réflexions quant aux balises à mettre en place afin de préserver la qualité de vie et l’intégrité des personnes. Après tout, divers enjeux sont toujours aujourd’hui associés à l’usage des technologies auprès d’une clientèle d’aînés : infantilisation, diminution de contrôle et de liberté, isolement et exclusion avec la communauté, perte de vie privée, diminution des standards de soins et de services. De ce fait, les initiatives mises en place portent désormais une attention particulière à ces enjeux, que ce soit dans le cadre du développement de protocoles de soins, d’offres de services ou d’accompagnement basés sur les technologies.

Il va sans dire : la mise en œuvre de pratiques de santé et de prestation de services numériques demande une conduite dans laquelle chacun doit s’interroger et ainsi prendre en compte les risques et les avantages de telles approches.

Appel d'intérêt en cours

Vous êtes une personne, un organisme ou une entreprise engagée et aimeriez participer aux activités du LANVA? Un appel d’intérêt est présentement en cours.

Projets reliés

Comment offrir un meilleur soutien à domicile aux patients en réadaptation?

MOvIT+

Comment mettre en place les bonnes pratiques en intervention à distance?

Intervention à distance par le numérique

Quel usage pour le numérique dans la formation à distance en CPE?

Formation à distance sur les saines habitudes alimentaires auprès des services éducatifs à la petite enfance

Partager