Retour à la liste des publications

Perception de l’industrie 4.0 par les dirigeants d’entreprise manufacturière au Québec

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) du Québec a confié au CEFRIO le mandat de réaliser une enquête auprès de 500 chefs de PME manufacturières afin d’examiner la manière par laquelle ces entreprises comptent relever les défis liés à la transformation menant vers l’industrie 4.0.

En plus d’évaluer leurs intentions de transformation vers le 4.0 pour le futur, l’enquêtevisait à mesurer l’effet d’industrie 4.0 sur le développement de leurs marchés et sur les investissements futurs qui s’avèrent nécessaires. Elle avait également pour objectif de cerner les besoins des entreprises concernant le développement des compétences et la mise en place de nouvelles technologies visant à permettre la gestion de données nécessaire à l’industrie 4.0.

Quelques faits saillants issus de l’enquête :

  • Parmi les entreprises manufacturières, 55 % savent que l’industrie 4.0 est une nouvelle révolution industrielle.

  • Il y a un faible niveau de maturité technologique dans les entreprises manufacturières du Québec alors qu'environ 75 % des entreprises ont des processus manuels ou soutenus par des outils non intégrés.

  • À l'inverse, seulement 8 % des entreprises ont mis en place des processus de production soutenus par un progiciel intégré ou des solutions interconnectées.

  • Les investissements dans les technologies numériques sont limités : les deux tiers des entreprises interrogées (64 %), ont dit avoir investi moins de 50 000 $ dans les 12 mois précédant le sondage.

  • La même proportion (63 %) prévoit investir moins de 50 000 $ dans les 12 mois à venir.

  • Néanmoins, 62 % des dirigeants interrogés disent avoir l’intention d’intensifier l’usage du numérique au cours des prochaines années.

Consultez les résultats complets

Face aux résultats de l'enquête, il appert que, même si la moitié des entreprises manufacturières du Québec connaissent l’industrie 4.0, un besoin important de sensibilisation face à ce concept demeure. Aussi, en matière de maturité technologique, la plupart des entreprises du secteur sont gérées avec des processus manuels, ou sinon avec des systèmes ou outils non-intégrés : une minorité, (22 %), s’est dotée d’une stratégie numérique liée à l’industrie 4.0.

Découvrez Industrie 4.0 en 210 secondes

Les perspectives d’avenir sont toutefois encourageantes, puisque la plupart des entreprises consultées voient dans l’industrie 4.0 une occasion d’améliorer leurs processus de production ou de gestion. En effet, une grande partie d’entre eux a affirmé son intention d’intensifier l’usage du numérique dans leur processus au cours des trois prochaines années.


Consultez la synthèse préparée par le CEFRIO pour éclaircir le concept d'Industrie 4.0 pour la PME: Prendre part à la révolution manufacturière? Du rattrapage technologique à l'industrie 4.0 chez les PME

En savoir davantage sur la révolution manufacturière :

Commentaire?

*Le courriel ne sera pas publié